S’il n’y a point d’ennemi à l’intérieur, l’ennemi extérieur ne peut faire aucun mal.

Abonne-toi au blog par e-mail.

N'hésite pas à t'abonner pour être au courant l'orsque je poste un article.

“If there’s no ennemi inside, the ennemi outside will do us no harm”

“Un peuple mobilisé est une puissance.”

Je me suis résolue à écrire cet article depuis les évènements du 25.05.2020, date de la mort de George Floyd. Comme vous tous, ou du moins la plupart d’entre vous, j’ai été assez touché à la vue de cette vidéo. J’ai été partagé par plusieurs émotions; l’amertume, la colère,  la haine, l’aversion, l’incompréhension et tout ce qui va dans ce sens.  Surtout qu’il y avait à peine un mois de celà un autre homme noir avait été tué par un membre de son voisinage aux États-Unis alors qu’il faisait tranquilement son jogging. Délit: suspecté d’être un voleur. (Suspecté)

 

George Floyd et Armaud Arbery n’étaient pas les premiers noirs et ne seront pas non plus les derniers à subir de telles inhumanités. – La preuve, il y’a de cela juste quelques jours, une vidéo a circulé sur les réseaux sociaux où l’on aperçoit un autre homme noir se faisant tirer dessus par un policier à 7 reprises, et ce devant ses enfants. 7. Rien ne justifie de telles atrocités. 

Quand il ne s’agit pas d’homicides, ce sont les violences policières, et quand ce n’est pas cela, c’est la maltraitance, l’humiliation. 

Que ce soit en Chine où l’on expulse des Africains de leurs hôtels et de leurs appartements, les laissant ainsi  dormir dans la rue prétextant qu’ils propagent assez rapidement le Coronavirus ou encore qu’on nous (2 Tanzaniens) jette d’un navire chinois en plein ocean indien, avec pour cause d’être possible porteur du Coronavirus. Possible porteur. “Possible..” En plus sans symptomes. C’est-à-dire que parce-que Mr. le capitaine (un Chinois) craint que les deux Africains soient porteur de ce virus il les jettent en plein ocean.

I lack words..

Sinon ai-je cité le Liban où nos soeurs sont malmenées?

En fait, des exemples comme ceux-ci il y’en a d’innombrable.  Le noir a toujours été méprisé de la sorte, la seule différence est qu’aujourd’hui c’est filmé et publié sur les réseaux sociaux.

 

 

Tout ceci est injuste. Ai-je pensé. Très injuste.

 Pourquoi? Pourquoi sommes-nous autant détéstés? Pourquoi sommes-nous méprisés à ce point? Qu’avons nous fait au monde? Est-ce un crime d’être né noir? Pourquoi ne sommes-nous pas considérés à notre juste valeur, c’est-à-dire celle d’être des humains. Rien que ça. Pourquoi?

Après avoir pleurniché, j’ai commencé à réfléchir sur ce qu’il y’a lieu de faire. Comment combattre cela, que faire face à ça? Comment ne pas se laisser marcher dessus? Comment s’imposer et imposer ce respect?

 

Une pensée que j’ai toujours partagée m’a directement traversée l’esprit: -acquérir les connaissances nécéssaires et rentrer développer notre continent/ nos pays. Ce n’est qu’en se développant qu’on se fera respecter, me dis-je. 

J’ai donc pensé au dit pays et j’ai soupiré. Il y’a beaucoup de choses à dire sur mon pays, mais j’ai principalement pensé à mes frères et soeurs.  Nos mentalités. Je me suis toujours dit que notre problème majeur c’est notre façon de penser. Et cela sur plusieurs aspects. Dans cet article je parlerai principalement de ce que je pense, ne nous fais pas avancer. Et par nous j’entends l’Africain, le noir.

 

Chez nous sévit tout genre de maux; tribalisme, hypocrisie, médisance, jalousie, aigreur, méchanceté et j’en passe. 

Je sais que ceci est un discours qui n’est pas étrange à l’Africain, mais à chaque fois ça entre par une oreille et ça ressort aussitôt par l’autre. On en parle tous, nous en sommes tous conscients, mais nous continuons avec les mêmes mêmes choses, et ensuite,  nous nous plaignons que nous n’avançons pas. Le tribalisme par ex. est juste un élément pour diviser. Nous devons regarder l’autre au delà de cela. 

 

“Hommes noirs. Nous sommes rejetés par tout le monde, méprisés partout au monde, dénigrés partout dans le monde. Rien que ce fait devrait suffire pour que nous soyons soudés. Rien que ça. 

Soyons unis et ensemble batissons une Afrique solidaire.”

–Merveille Fogueng

L’Africain ne veut pas voir son frère évoluer. La réussite de l’autre dérange. L’Africain va chercher par tous les moyens de faire tomber quelqu’un dont la lumière brille, quelqu’un qui se bat.

C’est même possible qu’il y’ait des personnes qui prient d’avantage pour ta chute que pour leur propre réussite. C’est incroyable! Comment pouvons nous évoluer ainsi? 

 

Quand tu te déplaces par exemple du Cameroun pour un pays étranger, on te met en garde contre ton propre frère. Tu entends des phrases comme ” Il faut fuir les Camerounais”. Cette phrase on l’entend tellement de fois qu’au final on peut se mettre à croire que c’est normal, et on en rit. Mais je me suis toujours dit que ce n’etait pas okay, ça devrait être le contraire. “Cherches les Camerounais” “Rapproche-toi de tes frères”. Quand c’est pour les fêtes, les rencontres etc..  là on s’aime bien mais quand il s’agit par exemple de soutenir une personne qui lance un projet, un business, il n’y a plus personne. Là ça dérange. (Ps. Soutenir en achetant le produit et non en disant simplement “mon frère je te soutien, c’est bien ça.”)

 À ce moment on va chercher tous les éléments imaginable pour y trouver un défaut, une raison de ne pas acheter. On choisit de prêter plus d’attention sur le fait que l’autre pourra être riche et donc avec notre mentalité, on ne veut pas enrichir la personne, “elle peut me dépasser”. Cette mentalité est vraiment rétrograde et c’est dû au fait que nous ne visons pas loin.. Que dis-je? Non en fait nous refusons de viser loin, de regarder à grande échelle, de voir plus loin que le bout de notre nez. On réflechis à court terme et on ne pense pas aux retombées. (C’est d’ailleurs un sujet en lui-même: Support Black Businesses)

 

 

Loin de moi l’idée d’idéaliser l’occident, mais je pense qu’ils sont en avance sur nous sur ce point, et nous devons prendre exemple sur eux. En occident lorsque tu es “grand”, l’orsque tu réussis dans un domaine, on essaie de copier sur toi, d’apprendre de toi. “Comment est-ce qu’il/elle a fait?” Que tu sois “petit frère” ou “grand frère” tu te rapproches de la personne pour apprendre d’elle. Et là tout le monde est gagnant. Que ce soit le mentor, l’apprenti, le pays ou encore à grande échelle le continent.

 Mais chez nous, on te porte plutôt un mauvais oeil. On veut te faire descendre. Et si te faire descendre s’avère compliqué, bienvenue la médisance, la calomnie, la jalousie etc. 

Lorsqu’il s’agit de choses louables on va chercher la preuve, et quand c’est trouvé, la faille. Mais l’orsqu’il s’agit des choses initules, l’information va circuler à une vitesse fulgurante. 

 


 

Je pense que nous avons normalisé ces  choses, au point où bon nombre ont la conviction qu’il sera impossible de changer. Des phrases comme “nous sommes déjà comme ça , nous ne pouvons plus rien y faire”, “Il faut oublier, ça ne peut plus changer”, “l’Africain sera toujours derrière”, “les Africains  sont simplement maudits” sont familières dans notre communauté.

C’est un supplice d’entendre ce genre de phrases. Ce blocage mentale. Rien que ces pensées sont déjà problématiques; ceux qui ont lu mes articles précédents comprendrons le pourquoi.

En se disant qu’on est comme cela et que ce n’est pas aujourd’hui qu’on changera, on bloque déja toute possibilité de reflexions pour un possible changement. Si tout le monde se dit cela il  est évident que rien ne changera et on passera la vie à se plaindre. À quoi bon se plaindre que les choses sont telles qu’elles sont si l’on ne fait rien pour les changer? ça n’a aucun sens.

Et ce qui est d’autant plus mauvais chez nous et qui rend la tâche encore plus difficile c’est que certaines personnes ne se contentent pas juste de penser qu’un changement est impossible, elles veulent aussi à tout prix imposer cette façon de penser aux autres. Like why?

Pendant que d’autres veulent réflechir sur “comment faire pour changer et évoluer”,  d’aucuns sont là pour les décourager. Au pire garde ta négativité pour toi voyons.

 

 

 

Changer nos mentalités est capital pour nous, c’est indispensable. Travaillons dessus. Oui, c’est un travail, car c’est ancré en nous. C’est un travail réalisable. Et ça commence par le partage de cet article, pour que nous soyons plusieurs à prendre des résolutions.. Ensuite vient la réforme mentale.

Ne laisse pas ce message sortir par l’autre oreille cette fois-ci. Bloque tes oreilles avec tes deux mains pendant 10 mins le temps que ça rentre bien dans ton subconscient. (Rires) 

Plus sérieusement, réflechis-y et n’attends pas de dire “Oui mais l’autre…” Non, d’abord toi. Toi prends la décision de t’y mettre pour un changement.

Chaque Africain, chaque noir doit se sentir responsable pour contribuer à la croissance de notre pays l’Afrique, et de nos villes: le Cameroun, le Bukina, le Sénegal, le Mali, la cote d’ivoire, le Rwanda, le Ghana, le Kenya, le Gabon, le Benin, le Tchad, la Tanzanie, la Somalie, l’Uganda, la Centraftrique et l’ensemble. 

Nous devons tous ensemble bâtir une Afrique solidaire. Ne dit-on pas que l’union fait la force?

Impossible n’est pas Camerounais.

Impossible ne sera pas Africain.

“Divisés nous sommes faibles, unie, l’Afrique pourrait devenir, et pour de bon, une des plus grandes forces du monde”

Kwame Nkrumah

PS:  i) J’ai mis plus d’accent sur le Cameroun, car c’est d’où je viens. Sinon ce message est valable pour l’Afrique en général.

        ii) J’ai généralisé, car je pense que ça concerne la grande majorité. Si tu fais parti de la minorité et tu ne te sens pas concerné, c’est super. Toutefois je pense que nous devons tous y réfléchir.

Partage à tes amis, connaissances, ta famille, tes voisins, bref à tout citoyen camerounais et Africain que tu connais. Et plus important encore abonne-toi au blog pour être informé de mes publications.

Cet article a 35 commentaires

  1. Patrick Biawa

    Chaque fois je taquine certains de mes proches pour voire leurs reactions en leurs posant des questions Comme : Es qu ils pensent rentrer au pays apres leurs etudes?
    Es que l Afrique ou le Cameroun (en ce qui nous concerne) pourra changer un jour? Et ils me sortent Tous des reponses magique Comme “C est le Camion qui viendra me porter ici!” ; “C est impossible que l Afrique change” Ils utilisent le mot *Impossible* Ca montre a quel point le degré “d ignorance” “manque de patriotisme.” etc a eteint son maximum. Bref c etait juste une remarque sur un paragraphe que j AI bien aimer sinon l article est Clair et on devrait en tirer quelque chose.

    1. Merveille Fogueng

      Merci pour le retour.
      “C’est le camion qui viendra me porter ici.” 😂🤣
      C’est drôle mais ce n’est pas drôle.

    2. Tiphaine Fotso

      The change starts with us.

    3. Rodassin Wamen

      I agree that is the right thing to do

  2. Max .E

    Très interressant 👌🏽👌🏽 j’aimes bien mais je me dis également que toute cette rencoeur naît du faite que l’homme europeen (Blanc) est idéalisé par beaucoup de noirs , de telle sorte que lorsque l’on se met souvent à les frequenter nous nous mettons de cette façon à penser que nous sommes supérieur aux autres noirs ainsi nous ne nous assumons pas en tant que noir et nous meprisons les autres noir à cause d’un complexe d’inferiorité envers les blancs et un complexe de superiorité envers les autres noirs “qui nous sont prétendument inferieur car nous, ayant cotoyer la *sagesse superieur * et le système de pensée different des blancs nous croyons pareil à eux et par la même occasion superieur à nos semblables “. Ce fut le même problème lors de l’exclavage, les proprietaires les plus puissants, meprisaient les moins puissants, tout comme les exclaves les mieux traités méprisaient ceux qui travaillaient dans les champs. À mon avis, si l’homme noir est méprisé aujourd’hui, ce n’est pas à cause de sa couleur de peau, mais à cause de sa faiblesse. C’est pour ça que je suis d’accord avec toi sur le fait que nous devons nous imposer c’est à dire nous battre pour ce respect . Mais le travail le plus important et le plus relevant est la lutte contre ces complexes(inferiotité et superiorité).
    Comme quoi l’Homme a toujours tendance à vouloir dominer le plus faible c’est certainement dans cette optique que Thomas Hobbes affirma :《l’Homme est un loup pour l’Homme 》oubien que Jean Paul Sartre affirma :《l’enfer c’est les autres》

    1. Merveille Fogueng

      Mercii pour le feed-back.
      Commentaire très intéressant. Ce complexe d’infériorité est un autre GROS problème. Un problème profond. Je n’ai pas voulu développer les causes dans cet article mais tout part (nos mentalités) du temps de l’esclavage et la colonisation (je me dis). Ils ont bien utilisé la maxime “diviser pour mieux régner” avec par exemple les nègres des champs et de maison. Et c’est l’un des faits qui a dû éveillé cette jalousie, rancoeur etc. contre son propre frère.
      Mais bon tout c’est le changement de mentalité, et c’est faisable. Je pense que bon nombre de noirs se réveillent déjà. Il y’a encore du boulot mais ça promet.

  3. Serge Aurel

    Ça se voit que c’est un sujet qui te tient à coeur autant qu’à moi. Il est tres enrichissant cet article. Le jour que nous (Africains) compredrons qu’ensemble nous irrons plus loin, ce jour la terre tremblera. Voilà qu’il y’avait eu des marches avec black lives matter partout qu’est ce qui a changé? Ce n’est qu’en batissant une Afrique forte et grande qu’on aura ce respect aux yeux de tous

    1. Merveille Fogueng

      Exact. C’est la seule issue. S’unir est une urgence

  4. Brice B

    l approche , la pensee est bonne , et je pense que tu fais deja de ton possible pour effectuer ce changement en redigeant ce Blog, et comme tu l as si bien dit tout va de l interieur. si chacun essayait a son niveau comme toi de sensibiliser son entourage a son niveau je pense que bien de chose changeront , bien qu il y a des incredules et ceux qui ont decide de vivre une vie normale. on ne peut pas les en vouloir , mais sur la minorite qui pense qu un potentiel changement est possible ,c est sur eux qu il faudra plus compter. eux au moins te comprendront et t aideront a mener a bout tes pensees qui sont aussi leur. et ce n est que par la que vous pourriez avoir suffisament de force pour convaincre les autres. Ecrire ce blog est certes une premiere etape vers un changement , mais toujours est-il qu il y a encore a faire, se rapprocher des personnes qui pensent comme toi , creer un groupe ou vous echangerez ensemble , essayer de partager vos idees aux autres tous ensemble et de commencer aussi a appliquer ce que l on voit dans tes ecris.

    1. Merveille Fogueng

      Merci pour ton feed-back.
      “Si chacun essayait à son niveau de sensibiliser son entourage bien de choses changeront.” Parfaitement d’accord avec toi!
      “Ceux qui décident de vivre une vie normale…” Je me demande souvent comment ils font ça. Le monde ci n’est pas normal avec nous, comment vivre une vie normale? Nous devrions tous nous sentir concernés..

  5. Ngnoupaye

    Courage mama

  6. Bb_Djou Calinda

    Waouh bravo,
    Super intéressant
    I found this very interesting and helpful for me,
    We can change this situation, yes we can, yes I CAN.
    Take your likes 👍👍👍👍👍👍 and encouragements
    Je ne manquerai pas de partager autant de fois que je pourrais 🤗🤗🤗
    Ich freue mich schon auf dein nächstes Artikel
    Bisou 😘😘😘

    1. Merveille Fogueng

      Mercii beaucoupp 😊
      I’m very glad that you found it helpful, and your next sentence is just soo amazing. I’ll emphasize more on that; YES YOU CAN, We can and WE WILL.
      Thanks very much for your feed-back and shares. 😊😚

  7. Achille Motchiyo

    A chaque fois que je pose la question a un Etudiant camerounais s il compte rentrer un jour apres ses etudes la plus part me repondent *rentrer faire quoi?quand on ne peut pas te soutenir dans tes projets* je les demande toujours que vous croyez que le cameroun,l afrique va se developper comment si tout le monde pense comme vous? Tout par de la mentalité de la reflexion de l Africain comme tu l a si bien dit!! Le Blog etait Tip Top merci!!!

    1. Merveille Fogueng

      Très exact. 👌🏾
      Merci à toi pour ton feed-back. 😊

  8. Cyntia Ndefo

    Très intéressant, belle analyse

Laisser un commentaire